VW PERF, Vos pièces pour Volkswagen golf livrées depuis l'Allemagne directement chez vous

Pourquoi aimons nous la golf ?

l'histoire

Au début des années 70 Volkswagen s'apprêtent à marquer l'histoire avec là sa nouvelle automobile, la toute jeune Volkswagen Golf. Même si aujourd'hui nous sommes bien habitués à rencontrer sa silhouette à l'époque elle était une révolution esthétique pour la marque, ses lignes droites et acérées étaient en complète contradiction avec celles de ces prédécesseuses qui étaient rondes.

Ce disign révolutionnaire est l'oeuvre d'un studio Italien du nom de Giugiaro, du nom du talentueux désigneur qui réalisa de nombreux modèles marquants tels que la Fiat Panda ou pour rester chez la marque la VW Sirocco et la VW Passat. La jeune Golf mesurait à peine 3.70m à l'époque pour 4,25m du côté de la Golf 7, elle est aussi très légère, à peine plus de 800 kg.

La motorisation arrive elle aussi en contraste avec la Coccinelle qui disposait d'des 4 cylindres à plat refroidi par air placé à l'arrière. Notre jeune Golf dispose elle d'des 4 cylindres en ligne refroidi par eau placés en position transversal-le avant. Elle dispose d'un meilleur comportement, plus sain, lui donnant une tenue de route plus efficace et équilibrée. Elle dispose aussi d'une excellente robustesse et d'une consommation plus basse lui donnant un avantage commercial car nous nous situons juste après le choc pétrolier et le prix à la pompe est en hausse.

Autre élément intéressant, même si aujourd'hui son nom paraît être une évidence la Golf à faillit s'appeler "Blizzard" mais le constructeur à finit par changer d'avis lors de la création du modèle. La jeune voiture allemande vendue à plus d'un million d'exemplaires en moins de trois ans grâce à sa simplicité, sa bonne conception est à son intérieur agréable.

la GTI

La Golf premier du nom fut décliné en un grand nombre de versions ce qui lui offrit une gamme complète et toutes les armes pour se faire sa place. Elle attaqua le marché américain sous le nom de "Rabbit", un certain nombre de séries limitées apparaissent et une version électrique (le prototype Elektro) est même développée pour la Golf 1.

Glorieusement et sur le coup d'une histoire peu connue c'est en 1976 qu'apparaît la légendaire GTI qui connut un succès certain et qui fera rêver plusieurs générations. Des ingénieurs de la marque face au potentiel du châssis de la petite golf ont commencé à imaginer une version plus sportive. Aucun projet officiel n'était encore prévu, alors ils se sont mis à travailler en secret sur la GTI, ils avaient la chance de pouvoir compter sur la large banque de pièce qu'offrait la marque et ont pu ainsi trouver ce dont ils avaient besoin, en particulier son moteur. C'est aussi ce qui permit par la suite d'industrialiser la version.

L'élu fut un moteur Audi, un petit bloc de 1,6L atteignant les 110 chevaux. Celui-ci grâce au poids restreint de la voiture (à peine plus de 800 kg) permit d'atteindre des performances intéressantes, 9,2 secondes pour passer de 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe dépassant légèrement les 180 km/h. Des performances très honorables pour l'époque ! Et à ce moment là les services commerciaux n'étaient pas encore convaincus par la petite GTI et avaient pour objectif seulement 5000 exemplaires.

Non seulement notre jeune GTI offrait de bonnes performances mais son look ne passait pas inaperçu. On pense au liséré rouge de sa calandre, à sa lame avant, à ses ailes élargies, à ses sièges, à son volant évidé et à son pommeau de vitesse rappelant une balle de golf. Son succès ne se fit pas attendre, elle fut lancée en France avant les autres pays ou sera vendue une version plus puissance équipée de 16 soupapes, développée par le préparateur Oettinger. Elle a évidemment aussi couru sur le circuit face à ses concurrentes de l'époque.

 

Pourquoi aimons nous la golf ? La suite...

Le vr6

Après la révolution que fût la jeune GTI dans le monde des petites sportives, la firme Volkswagen souhaite aller plus loin et début 80, une entreprise plus noble commence à prendre forme dans la tête des designers de Wolfsburg. Un certain nombre de possibilités sont envisagées pour aboutir en 1988 aux célèbres Corrado et Golf G60. Mais le résultat se montra assez décevant en matière de fiabilité et de prestige.

L'équipe Volkswagen poursuit mais cette fois-ci avec des 6 cylindres en tête, mais à ce moment les seuls deux choix s'offraient à eux. Le 6 en ligne et le V6, deux conceptions déjà bien développées au sein du groupe. Le défaut du 6 en ligne est sa longueur, bien trop long pour le capot de la petite golf, et le second quant à lui est trop large. Lancia qui avait déjà lancé le premier V6 de série avait déjà planché sur l'idée d'des 6 cylindres à encombrement réduit. C'est donc à partir de là que Volkswagen développe son fameux VR6, qui est en fait un V6 ouvert à 15°, ce qui lui permet en plus du gain de place de n'avoir qu'une seule culasse.

Il faudra presque dix années pour que le projet aboutisse, ayant nécessité un certain nombre de choix et investissements avisés. Le problème de l'architecture mono-culasse est que les conduits d'échappement et d'admission se trouvent du même côté du moteur et en plus ne sont pas de même longueur. C'est l'admission qui donna le plus de fil à retordre aux ingénieurs, la résolution de ce problème nécessita l'installation d’une chambre à air commune dans les tubulures de résonance. En ce qui concerne les collecteurs d'échappement le constructeur à opté pour 2 collecteurs 3 en 1. Cette mécanique offrait tout de même des avantages certains, notamment la réduction des masses en mouvement et une culasse plus petite due à la hauteur des cylindres. La Golf VR6, présentée en France en janvier 1992 avec une puissance de 174 chs et un couple de 235 nm, des performances qui n'était que très rare dans sa catégorie.

Prendre contact

n'hésitez pas !

Si vous avez la moindre question concernant la boutique et les produits vw perf n'hésitez pas à nous contacter